MUYANGO ET IMITARI

En 1985, le groupe de chanteuses et danseuses rwandaises et exilées, Imitari ("Ce qui est beau") fait venir à Bruxelles l'auteur-compositeur, interprète et chorégraphe, Jean-Marie Muyango (http://muyango.free.fr/parcours/parcours.html) qui fut formé par son grand-père Butera (célèbre danseur rwandais qui apparaît dans le film "Les mines du Roi Salomon), par son père, maître Rwingenza et par Athanaze Sentore qu'il retrouvera plus tard en Europe.

Ensemble ils se produisent en Europe et éditent l'audiocassette qui comporte les titres suivants.

 

 

 

Du groupe qui se scinde par la suite émerge le trio composé de deux chanteuses, Julienne Gashugi et Faïna Numukobwa et de Muyango. Ils remportent le prix RFI en 1989 le prix Découvertes de Radio France Internationale avec le chant  "Inzavu ga yaje".  Il s'ensuit de nombreux concerts internationaux.

En 1996, Muyango crée le groupe Inganzo qui adjoint au trio d'autres artistes selon les circonstances: Ben Ngabo Kipety, Ciza Muhirwa, Hervé Twahirwa, des danseuses et plus occasionnellement Cécile Kayirebwa, Médard Ntamaganya.

Par la suite Muyango et Imitari sont amenés à composer et interprétrer des chants pour le cinéma et pour le théâtre et poursuivent une carrière internationale.

Depuis 2015, Muyango est le chorégraphe et entraîneur du ballet national du Rwanda, Urukerereza.

 

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.